Évaluation d’un acidifiant alimentaire chez le poulet de chair


  • Période: 2022-01-01

Titulaire

Julien, Carl

Informations complémentaires

Collaboratrice : Martine Giguère (Agro‑Bio Contrôle) - Étudiante : Sara Aouissi (3e cycle, Université Laval)

Numéro de projet : 2122‑AV‑449

 

Présentation du projet

OBJECTIFS DU PROJET

• Déterminer les effets d’un acidifiant alimentaire sur les performances de croissance, sur la coccidiose aviaire et sur des pathogènes bactériens.

• Étudier ses modes d’action et évaluer son impact technico‑économique.

 

RÉSUMÉ

La demande pour les produits de consommation alimentaire sans médicament est en constante augmentation. Cependant, sans alternatives aux médicaments, l’industrie est confrontée aux problèmes de santé et de productivité causés par certaines infections communes chez le poulet de chair. Parmi ces infections communes, figure la  coccidiose aviaire qui entraîne des pertes économiques considérables pour les producteurs. Elle diminue l’absorption des nutriments, augmente le taux de conversion alimentaire et représente le facteur de risque principal pour l’entérite nécrotique. À l’heure actuelle, la filière manque d’alternatives efficaces aux anticoccidiens pour la production de poulet de chair. Bien que des vaccins aient été développés et soient disponibles, leur efficacité n’est pas optimale et ils sont difficiles à exploiter, en  raison notamment du bas âge des poulets à  l’abattage. Par ailleurs, le risque de résistance des microorganismes pathogènes aux médications actuelles nécessite le développement de traitements alternatifs. Cette étude permettra d’offrir au secteur de la volaille du Canada une solution naturelle et efficace pour contrer la coccidiose. L’hypothèse émise par l’équipe de recherche suggère que l’additif acidifiant à base d’acide formique améliore les performances de croissance, montre un effet  anticoccidien et diminue la présence des pathogènes E. coli, C. perfringens et Salmonella spp.,. En effet, la réduction du pH gastro‑intestinal et la modification du microbiome intestinal chez le  poulet de chair ont un effet direct sur les oocystes  et sur les bactéries pathogènes. Un essai  expérimental avec 2632 poulets de chair en  conditions contrôlées avec et sans challenge coccidien sera réalisé. Les mesures et les analyses  sur les animaux et en laboratoire permettront de répondre aux objectifs de l’étude. Une analyse technico‑économique permettra, quant à elle, de connaître les impacts économiques de  l’utilisation  de cet additif comme substitut aux anticoccidiens et aux antibiotiques communément utilisés sur le terrain.

 

APPLICATIONS ATTENDUES

Si l’hypothèse du projet se confirme, l’acidifiant alimentaire sera proposé aux producteurs comme moyen pour lutter contre la coccidiose des poulets de chair et comme alternative aux antibiotiques facteurs de croissance.

 

Partenaires : Agro‑Bio Contrôle Inc., Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), CRSAD, Université Laval.

Ce projet est financé par l’entremise du programme Innov’Action Agroalimentaire, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec

 


Retour