Poulet

Évaluation de Calica+ sur les performances zootechniques et de son effet anticoccidien chez le poulet de chair (1718-AV-348) (2018)
Production viande de poulet
Auteurs faisant partie de notre centre de recherche
Résumé
Objectif du projet

Évaluer l'effet de Calica+ sur la croissance et la santé chez le poulet de chair.

Résumé

Le Calica+ est une huile végétale extraite de la coquille de la noix de cajou (CNSL, pour Cashew Nut Shell Liquid), thermoprocédée et activée à l'aide de la technologie Silica+. Des études récentes ont montré des effets positifs de la technologie Silica+ sur les performances des animaux monogastriques, ont les dindes (Tran et al., 2015) et les porcs (Martel-Kennes et al., 2016). Bien que son mode d'action exact ne soit pas encore établi, il semblerait que cette technologie permettrait d'améliorer l'activité enzymatique et l'absorption des nutriments. Le CNSL a, quant à lui, démontré des effets bénéfiques sur les performances de croissance, sur la concentration d'E. coli intestinale (Lopez et al., 2012) et sur la coccidiose (Murakami et al., 2014). Différentes formulations de CNSL et du Calica+ ont été testées afin de déterminer leur effet anticoccidien ainsi que leur effet sur les performances de croissances zootechniques chez le poulet de chair. Pour ce projet, 3 240 poulets de chair (Cobb 500) mâle de 0 jour d'âge ont été répartis aléatoirement en 72 parquets de 45 oiseaux et ont été nourris avec le même aliment de base sans antibiotique et sans anticoccidien selon trois phases alimentaires, de J0 à J10 (début), de J10 à J20 (croissance) et de J20 à J34 (finition). Les traitements alimentaires sont résumés à la figure 1 (A). Tous les animaux, à l'exception de ceux soumis au traitement  T1, ont reçu au J3 deux doses du vaccin Coccivac-B52 dans la moulée, afin d'entraîner un challenge coccidien léger. Le nombre de répétitions par traitement était de neuf. Les résultats démontrent que les formulations de CNSL et de Calica+ ont influencé les performances zootechniques, principalement au cours des deux premières phases alimentaires (J0 à J20), et les lésions de coccidiose au J21-J22. Parmi les traitements expérimentaux, le T8-Calica+ présente les meilleurs effets; il permet une amélioration significative du gain moyen quotidien au cours des deux premières phases alimentaires (+4,5 %, p < 0,05) et du poids au J20 (+4,3 %, p < 0,05) comparativement aux oiseaux non traités (T2) (Figure 1 B-D). Parmi les traitements expérimentaux, le Calica+ présente le moins de lésions d'Eimeria maxima aux J21-J22 (Figure 1 E). Ces résultats suggèrent que le Calica+ se compare avantageusement au Nicarb et au Monensin, en terme de performances zootechniques (Figure 1). L'analyse du nombre de coccidies totales et par espèce (E. acevulina, E. brunetti, E. maxima, E. mitis, E. necatrix, E. praecox et E. tenella) dans les fientes est en cours afin d'évaluer l'effet de Calica+ sur la charge coccidienne.

Application attendues

Des essais chez les producteurs sont en cours afin d'évaluer l'effet de Calica+ dans un contexte commercial. Le Calica+ pourrait représenter une alternative naturelle aux anticoccidiens chez le poulet de chair.

 



Figure 1. Effet de Calica+ sur les performances zootechniques et les lésions de coccidiose dans le poulet de chair. (A) Traitements de l'étude. Effets du CNSL et de Calica+ sur (B) le gain moyen quotidien du J0 au J10, (C) le gain moyen quotidien du J10 au J20, (D) le poids des oiseaux au J20, et (E) sur les lésions d'Eimeria maxima. Les données présentées sont les moyennes des moindres de carrées ± l'erreur standard (A-D) et les fréquences (E). Des tests de Student et des tests de "khi carré" ont été utilisés pour les comparaisons de moyennes (A-D) et de fréquences (E), respectivement. Les traitements non connectés par la même lettre sont significativement différents (p < 0,05).


PDF
Rapport_Ceresco_Calica_1819-AV-374_mars_2019_v2.pdf



Retour