Articles scientifiques

BeeProbioPest: Des antibiotiques sur mesure pour contrer l'interaction synergiques pesticides-agents pathogène chez l'abeille mellifère en contexte agro-environnemental (2018)
Production Apicole
Résumé
Objectif du projet

Développer un complément nutritionnel avec des candidats probiotiques bactériens endogènes de l'abeille permettant d'aider à restaurer les fonctions clés du microbiote intestinal de l'abeille Apis mellifera.

Résumé

L'abeille domestique, Apis mellifera, est une espèce pollinisatrice clé pour l'agriculture et l'environnement. Compte tenu des mortalités importantes des populations d'abeilles à l'échelle mondiale, leur statut sanitaire est une préoccupation majeure. La synergie entre différents facteurs (agents pathogènes, xénobiotiques, monocultures, changement climatique, stress physiologique, etc.) est suspectée de causer un affaiblissement du système immunitaire et donc de favoriser des infections par des agents pathogènes opportunistes. Or, comme chez les autres Eumétazoaires, la performance du système immunitaire de l'abeille dépend en grande partie des fonction de sa flore intestinale, appelé microbiote. Le microbiote intestinal produit des molécules qui catalysent des réactions bénéfiques et favorisent l'homéostasie physiologique de l'hôte, incluant une protection contre les agents pathogènes. Pourtant, les protocoles de lutte contre les agents pathogènes actuellement homologués au Canada font appel à des antimicrobiens de synthèse qui perturbent ces interactions hôte-microbiote bénéfiques. Ainsi, l'homéostasie physiologique de l'abeille est déstabilisée d'une part par l'action bactéricide des antibiotiques et d'autre part, par des facteurs de stress (dont les pesticides de la classe des néonicotinoïdes, majoritairement utilisés au Canada). Il est donc nécessaire de développer une stratégie alternative de contrôle des maladies à la fois efficace et durable qui vise à restaurer l'homéostasie du microbiote intestinal et à atténuer l'effet des pesticides utilisés dans l'agriculture moderne.

L'approche probiotique répond à cette exigence. En réalisant des expériences sous des conditions de laboratoire (in vivo), nous étudierons l'impact de trois molécules de néonicotinoïdes (thiaméthoxame, clothianidine et imidaclopride) sur l'homéostasie du microbiote intestinal de l'abeille.

Applications attendues

Ce projet permettra de mesurer le potentiel de restauration d'une dysbiose intestinale de l'abeille avec notre formulation probiotique, en contexte agro-environnemental et apportera une meilleure compréhension des interactions fonctionnelles du système abeille-microbiote chez l'abeille mellifère.




Retour